Hôpitaux : « le manque de moyens humains tue »

Mardi 8 novembre, aura lieu une journée d’action nationale intersyndicale (CGT, SUD, FO) contre le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2017, actuellement débattu à l’Assemblée nationale. Il  prévoit en effet de nouvelles coupes dans le budget de la sécurité sociale. « Ces nouvelles mesures d’austérité vont encore accentuer les difficultés d’accès aux soins, les conditions de prise en charge de patients (…) Les personnels, déjà en souffrance, vont continuer à voir leurs conditions de travail se dégrader », note l’intersyndicale.

Olivier, d’hôpitaux en lutte, nous a expliqué les revendications : « Cela fait des années que nous luttons et le mouvement de demain qui se veut massif et national est amené à perdurer. Avoir les 3 confédérations réunies est historique. Dès mercredi nous évoquerons les suites à donner ». Pour lui, un point de rupture est atteint : « le manque de moyens humains dans les hôpitaux tue ». Non seulement des patients mais aussi des personnels soignants.

«D’une part l’espérance de vie recule pour la première fois cette année. D’autre part, on a observé des suicides parmi les soignants en détresse, minimisés par les médias », explique-t-il. Le site Atlantico  a dénoncé récemment un massacre organisé du système de santé et une explosion des suicides. Cinq ont été portés à la connaissance du grand public cet été. « Le personnel porte les hôpitaux à bout de bras depuis des années malgré les réformes et les suppressions de postes. Le gouvernement a décidé de fermer certains centres de formation, des écoles d’infirmiers notamment », s’alarme Olivier.

Des rassemblements sont attendus partout en France et toutes les catégories de personnels sont concernées. Pour Paris rendez-vous à 10h à Montparnasse puis direction le Ministère de la Santé.

Magalie 

Crédits photos:

  • Hôpitaux en lutte: Hôpitaux en lutte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *