L’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : une victoire pour la ZAD ?

C’est une victoire historique. Après 50 ans de lutte acharnée, le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes a été annulé mercredi 17 janvier par le premier ministre Edouard Philippe. Une décision qui réjouit les habitants.es de la ZAD. « Il s’agit bien d’une victoire historique face à un projet d’aménagement destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi déterminé que divers ».

Dans leur communiqué de presse, ils et elles saluent chaleureusement « toutes celles et ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d’aéroport au cours des 50 dernières années » et réaffirment les six points décidés conjointement pour l’avenir de la ZAD :

« – La nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s exproprié-e-s de pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.

– Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre, et qui souhaitent continuer à y vivre et à en prendre en soin.

– Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la ZAD par le mouvement dans toute sa diversité – paysans, naturalistes, riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.

Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d’une période de gel de la redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire doit pouvoir rester un espace d’expérimentation sociale, environnementale et agricole.

En ce qui concerne la question de la réouverture de la route D281, fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s’engage à y répondre lui-même. La présence ou l’intervention policières ne feraient donc qu’envenimer la situation. »

Les habitants.es appellent à converger largement le 10 février dans le bocage pour fêter l’abandon de l’aéroport et poursuivre la construction de l’avenir de la ZAD. Toutes les informations sont à retrouver sur le site Zad Nadir. Des cars ont été mis en place depuis Paris, il reste encore quelques places.

Acipa, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, les habitant-e-s de la ZAD.

Crédits photos:

  • zad-nddl: NDDL

2 réactions sur cet article

  • 6 mars 2018 at 10 h 26 min
    Permalink

    Est-ce que c’est une victoire ou un répit? N’oubliez pas que le gouvernement actuel est toujours au service des faiseurs de fric; ce qu’il donne à croire qu’il qu’il donne aujourd’hui, demain il le reprendra au centuple.. Il ne faut dormir que d’un oeil, sinon gare au coup de la traîtrise; les gouvernants ne servent que leurs copains qui savent bien s’entendre sur le dos des populations.. Et nous autres, les « pas comme eux », les pas pareils, nous ne sommes pas leurs alliés et cela ils le savent.. À plus.. « Et cependant, Elle tourne.. »

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *