Relaxe Debout : tous à Amiens pour soutenir les Goodyear

Huit anciens salariés de Goodyear risquent de la prison ferme à l’issue de leur jugement en appel au tribunal d’Amiens le 19 et 20 octobre. Leur faute ? Avoir lutté de nombreuses années pour maintenir leur emploi pour finalement tout perdre à l’arrivée. Après une lutte longue et difficile, leur vie est désormais brisée. Nombre de leurs camarades à bout ont mis fin à leurs jours. Et aujourd’hui, toujours plongés dans la précarité, ils risquent 9 mois de prison ferme. Ils font face à la justice de classe. Celle qui offre l’impunité aux plus grands escrocs, les autorisant à se (re)présenter aux élections présidentielles, et qui criminalise les mouvements sociaux en incarcérant militants et manifestants. Le Pouvoir à la botte du Capital. Par leur politique néolibérale, ces casseurs de vies ne s’arrêtent pas à l’exploitation des travailleurs. Ce qu’ont expérimenté les Goodyear va se généraliser à vitesse grand V avec la Loi Travail qui légitimise la précarisation de l’emploi. Mais aussi la répression politique qui l’accompagne interdisant toute opposition à ces lois et à son monde.

Les Goodyear nous donnent une leçon de courage : « Il n’y a que les combats que l’on ne mènent pas qui sont perdus d’avance. » Un soutien massif lors de leur jugement est leur seul espoir de rester libres. Un village va être organisé pendant deux jours, inspiré par Nuit Debout, et baptisé Relaxe Debout. Les organisateurs demandent le soutien des Nuits Debout pour la tenue de Relaxe Debout qui se veut unitaire. Car au-delà du procès Goodyear, c’est le procès de tous les inculpés qui se jouera là-bas, le procès de la répression. Nous appelons à une solidarité avec tous les inculpés du mouvement social, syndicalistes ou non, mais aussi à soutenir tous les réprimés de la loi travail et son monde : ceux victimes de violences policières en manif ou dans les quartiers populaires ou encore dans les ZAD ainsi que les migrants. Nous espérons une vraie convergence des luttes où toutes auront la parole. Nuit Debout a ainsi une double implication, sur le fond et sur la forme : être avec eux dans la lutte contre la loi travail et son monde de précarité et de répression, être massivement présents pour leur relaxe, et construire avec eux cette convergence chère à Nuit Debout autour de la prise d’une place dans la rencontre et dans l’échange. Deux journées de grève et un appel national à monter à Amiens a été lancé par la CGT. De nombreux cars convergeront dans cette ville depuis toute la France.

Nuit Debout République demande la relaxe des 8 anciens salariés de Goodyear et de tous les inculpés. Elle sera à Amiens les 19 et 20 octobre pour une Relaxe Debout contre la Loi Travail et son monde, contre la répression !

Infos pratiques  :

– Deux types de cars : départs sur la seule journée du 19 octobre ou sur les deux jours les 19 et 20 octobre.

– Le prix est de 5 euros A/R – soutien 10 euros

– Pour vous inscrire, envoyez vos noms, prénoms, adresse mail, lieu de travail ou de vie, organisation (le cas échéant), portable/téléphone au mail suivant : Inscriptions.cars.amiens.rp@gmail.com

– RDV à 6h précises le 19 octobre Porte de la Chapelle

– Tous les détails de l’événement sur la page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/events/545543452301857/

 

Manifestation pour la relaxe des Goodyear les 19 et 20 octobre à Amiens.
Manifestation pour la relaxe des Goodyear les 19 et 20 octobre à Amiens.

Crédits photos:

  • goodyear-affiche: Nuit Debout DR
  • goodyear: Nuit Debout DR

Une réaction sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *