C’est dégueulasse la nature !

ECOLERE – Chien écrasé sur la chaussée. Merde ! Con de chien qu’a pas vu la bagnole. Où plutôt, connard de chauffard dans sa putain de bagnole qu’a pas vu le chien. Même pas regardé s’il était mort.

C’est comme cette humanité stupide qui n’a pas vu la planète qu’elle est en train de bousiller sur l’autoroute de son progrès. Il ne faut plus pêcher dans la rivière : elle est polluée à cause des engrais pour faire pousser le blé qu’on mange. Le poisson n’est plus bon à manger. Il est tout « mercuré ». Faut pas y toucher.

C’est dangereux la nature. Faut se méfier. Il faut se méfier des champignons que l’on ramasse dans les bois. Il vaut mieux les acheter en supermarché. Dans les bois, on risque de s’empoisonner. Ils se gavent de métaux lourds, et de radionucléides aussi depuis Tchernobyl. Quelle idée ?

C’est dangereux la nature. Faut se méfier. Il ne faut plus aller à la plage, il y a des requins qui viennent nous bouffer. A croire qu’ils se croient chez eux. Il vaut mieux aller à la piscine de l’hôtel. De toute façon, il n’y a plus rien à voir dans l’eau, elle est polluée par les rejets de l’hôtel, et de la ville autour. Du coup les requins n’ont plus rien à manger.

C’est dangereux la nature. Faut se méfier. Et puis, ils font chier ces sangliers qui labourent la colline. Ils n’arrêtent pas de se reproduire, ils refusent de se réguler. En plus ils n’ont plus de prédateurs, C’est moins bien pour les ballades en amoureux. En plus, on risque de se blesser sur un bout de verre ou de ferraille abandonné.

Pauvre planète patiente et laborieuse. Combien d’année pour arriver là ? Combien d’essais ? Combien d’échecs ? Voilà l’homme qui se plaint. Putain de nature qui vient tout ravager, cyclones tremblements de terre… Conne de nature qui détruit tout. Catastrophe naturelle ! Il faut lutter se protéger. Vite des digues, des murs, plus de camions plus d’avions. Il faudra bien couper cette forêt, est elle sur la route de l’oléoduc, et pile là ou il y a du métal. Et il nous faut du métal et de l’essence pour nos belles voitures, on a un tout nouveau modèle plus écologique à proposer vous pourrez allez plus souvent au supermarché que l’on construit dans la prairie d’à côté, il sera climatisé pour le confort des ouvriers de la mine..

Désolé pour les orangs-outans, mais ils sont condamnés vous comprenez c’est pour pouvoir vous fournir toujours plus de produits de beauté. Il faut choisir la crème de jour ou la biodiversité. De toute façon, ces benêts de primates ne portent même pas de chaussures. Et faut pas s’inquiéter, on en a parqué dans des zoos pour amuser petits et grands. Vous voyez l’espèce est sauvée. Catastrophes naturelles ? Catastrophe humaine oui ! Connes de routes, putains de villes qui viennent tout bousiller. Un bon raz de marée pour nettoyer tout ça. De toute façon il est toujours passé par là le raz de marée, l’homme il n’était même pas né.

Tant de millions d’années pour enfouir les déchets, l’uranium, le charbon. le pétrole, loin au fond bien à l’abri, pour pas gêner. Pour pas gêner la vie qu’est en haut. Et voilà l’homme qui re-balance tout à la surface ; pour mieux vivre qu’il dit. Ah l’homme s’il n’existait pas… Faudrait buter celui qui voudrait l’inventer.

Chien écrasé sur la chaussée. Et il n’y a personne pour enlever cette carcasse qui commence à puer. C’est dégueulasse la nature.

Crédits photos:

  • ED-Nature25: Nuit Debout / DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *