Un processus de vote pour faire de Nuit Debout une réelle démocratie participative

Schéma de vote ND
Commission Démocratie sur la place

VIE DE LA NUIT – « Nous ne revendiquons rien ». La phrase de l’économiste Frédéric Lordon prononcée peu après la naissance de Nuit Debout résonne encore dans toutes les têtes.

Mais sur la place, il faut bien que les décisions se prennent. Une gageure, pour un mouvement qui se veut horizontal, sans leader affiché. Difficile également de valider les votes de l’Assemblée générale (AG), dont le public est particulièrement hétéroclite et fluctuant. Pour tenter de résoudre ces questions, la commission « Démocratie sur la place » travaille depuis un mois à la mise en place d’un processus de vote.

« Nous voulons faire en sorte que les décisions soient prises collectivement par le mouvement et que nous puissions nous accorder sur les grands enjeux », explique Matthieu, un de ses membres.

Ce processus va être testé pour la première fois le dimanche 8 mai (#69mars). Dans le détail, une boîte à propositions sera ouverte afin de que chacun, commissions comme simple citoyen, puisse y déposer son idée.

Les sujets seront ensuite présentés à tous ceux qui sont présents à l’AG, pour qu’on puisse juger de leur pertinence. Prenons un exemple. J’aimerais que la Déclaration universelle de l’ONU soit considérée comme le socle de valeurs communes à Nuit Debout.

Je présente mes arguments devant l’AG pendant quatre minutes. Les gens votent alors pour décider si cette proposition est digne d’intérêt. Si mon idée est retenue, elle sera publiée sur le site nuitdebout.fr ainsi que les réseaux sociaux du mouvement. Un groupe de travail pourra être mis en place pour discuter et améliorer le projet.

Mercredi 11 mai (#72mars) les commissions formuleront des avis sur toutes les idées dont on aura débattu en début de semaine. La parole en AG sera donnée en priorité aux commissions structurelles (Restauration, Modération, Logistique, Infirmerie – Accueil et Sérénité).

Puis viendra le temps du vote, le samedi 14 mai (#75mars). Toutes les propositions seront réexposées, discutées et soumises au vote. Elles devront être adoptées à la majorité des 4/5è. Afin d’aider au comptage des voix, la commission Démocratie sur la place aimerait instaurer un système de cartons de couleur, rouges ou verts.

Une fois la proposition validée, son porteur devra la mettre en œuvre avec le mandat collectif de Nuit Debout.

« Après avoir débattu activement pendant une semaine et pris part au vote, c’est un véritable engagement collectif qui aide à créer des enjeux », poursuit Matthieu

Ce processus de vote vise également à ramener le débat au cœur de la place de la République, alors que les décisions ont tendance à se prendre en petits cercles, au sein des commissions.

« Notre outil va nous permettre de fabriquer les conditions de la légitimité du vote en AG », espère Matthieu.

Si cet outil fonctionne, il constituera un grand pas vers la mise en place d’une réelle démocratie participative. De quoi permettre aussi à Nuit Debout de prendre clairement position sur certains sujets de société sur lesquels elle ne peut plus faire l’impasse.

L-A

Crédits photos:

  • Schéma de vote ND: Nuit Debout

19 réactions sur cet article

  • 7 mai 2016 at 15 h 09 min
    Permalink

    C’est bien que l’AG redevienne votante et bravo à la commission Démocratie sur la place d’avoir créé ça. Je me demande simplement pourquoi les commissions structurelles ont une priorité de parole.

    Reply
  • 7 mai 2016 at 16 h 25 min
    Permalink

    Raphaël : Je pense que la priorité de parole donnée aux commissions structurelles est un bon d’encourager chacun à s’engager dans des groupes porteurs de projets.

    Reply
    • 7 mai 2016 at 16 h 47 min
      Permalink

      Sans doute, mais les commissions thématiques portent également des projets, du moins certaines d’entre elles. Je pense par exemple à la commission migrants qui aide les réfugiés, mais il y en a plein d’autres.

      Reply
  • 7 mai 2016 at 22 h 18 min
    Permalink

    Je me demande aussi pourquoi les commissions structurelles ont une priorité de parole, et pourquoi il faudrait encourager les groupes porteurs de projet. Ne pas être porteur de projet n’est pas forcément un signe d’inaction, de non implication, etc… Le grand projet partagé par tous, et très menacé d’ailleurs, c’est quand même de continuer à exister et à se développer en tant que mouvement démocratique, ce qui est en soi une gageure. Les forces qui veulent sa disparition emploient maintenant les gros moyens et ne lésineront pas sur tout ce qui sera bon pour favoriser cette disparition.
    Ainsi donc, que l’AG redevienne votante, oh oui!, mais à la suite de débats où n’importe qui pourra prendre la parole (même le non porteur de projet…) et disposera du temps nécessaire pour développer ses arguments.

    Reply
  • 8 mai 2016 at 7 h 00 min
    Permalink

    Où peut-on consulter la liste des propositions adoptées ?

    Reply
  • 8 mai 2016 at 7 h 52 min
    Permalink

    Continuez, construisez, diffusez, proposez largement , le mouvement que tous les  » decideurs » veulent minorer et discréditer ( violence des manifs mises en avant ) doit « infuser » notre société passive et anesthesiée .
    Surtout, surtout résistez à la « marginalisation  » et ne soyez pas trop « indulgents » avec « ceux d en face » , ceux qui tiennent les manettes : ce sont des loups affamés ( là je fais injure à l animal et je m en excuse..) sans humanité.

    Reply
  • 8 mai 2016 at 9 h 51 min
    Permalink

    Je pense que la parole est donner en priorité aux commissions structurelles pour la simple raison que les personnes qui y participent ne peuvent pas assister à toute L’AG. C’est simplement qu’elles parlent en premier (notamment pour signaler qu’il y a besoin de bâches ou de dons de nourriture pour la cantine) puis, elles retournent souvent à leurs tâches (logistique, cantine, accueil et sérénité, etc.) pendant que l’AG se déroule. Les messages de ces commissions ont souvent une vocation pratique et /ou technique.

    Reply
  • 8 mai 2016 at 14 h 02 min
    Permalink

    Tout ça est très bien mais quand on n’est pas à République parce-que banlieue province ou tout simplement qu’on considère que tout ne doit pas se passer à Paris ? Attention vous devenez excluant !!!

    Reply
    • 8 mai 2016 at 18 h 48 min
      Permalink

      Salut Mélanie, il n’y a pas de Nuits Debout qu’à Paris, regarde sur le wiki, il y a la liste des villes, en banlieue et en province !

      Reply
  • 8 mai 2016 at 14 h 25 min
    Permalink

    Je suis un peu hors débat, mais pour ceux qui s’intéresse aux formes de démocratie, je vous conseil de jeter un oeil au manga « Demokratia », qui met en avant le concept même de démocratie, si ça peut donner des idées à certain, pensez-y

    Reply
  • 8 mai 2016 at 19 h 52 min
    Permalink

    Vous êtes notre espoir.
    Vous êtes magnifiques et je vous aime !

    Reply
  • 8 mai 2016 at 22 h 27 min
    Permalink

    Certes Raphaël d’ailleurs j’en suis,le problème, évoqué précisément dans nos nuits debout de banlieues c’est que les « décisions » les « votes » etc…De république, non seulement sont les seuls relayés mais puisqu’il est question ici de parler d’avenir et de suites à donner au mouvement de manière plus général, sont les seules prisent en compte au  » sommet « . Très pyramidal et très décevant pour ceux qui tente de se bouger ailleurs…

    Reply
    • 9 mai 2016 at 9 h 20 min
      Permalink

      Qu’appelles-tu le sommet ? C’est vrai que la Nuit debout de République (il y en a d’autres à Paris dont on ne parle pas autant) occupe beaucoup de place dans les médias, y compris ceux de Nuit debout. Mais dans l’idée, c’est un mouvement décentralisé et non pyramidal, où les décisions arrêtées dans une Nuit debout ne s’imposent pas aux autres.

      Reply
  • 9 mai 2016 at 14 h 08 min
    Permalink

    Bonsoir à vous autres qui êtes debout le jour, debout la nuit; nous apprenons aujourd’hui, à nos dépens, qu’il faut que nous nous occupions de La Politique, avant que « la politique » s’occupe de nous, et nous fasse des petits dans le dos.. « Et cependant, Elle tourne.. » Cordiales salutations..

    Reply
  • 10 mai 2016 at 2 h 20 min
    Permalink

    J’ai cherché sans succès. Où puis-je trouvé la liste des propositions retenues à l’occasion de l’AG du 69 mars ?

    Reply
    • 10 mai 2016 at 9 h 27 min
      Permalink

      Excellente question, Gazette debout devrait faire un article. On part à la chasse aux infos 🙂

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *